Le chat errant et la loi

Citation : [Citer cet article]
Auteur : Romain
Parution : miaowww.info

On trouve ça et là des articles évoquant une interdiction de nourrir les chats errants émise par une mairie. Il paraît évident que le conseil municipal a dû réagir ‘favorablement’ au mécontentement d’électeurs potentiels… en ignorant la loi.
A garder en tête, de façon résumé :
LE CHAT ERRANT est reconnu animal domestique par l’arrêté du 3 avril 2014 fixant les règles sanitaires et de protection animale auxquelles doivent satisfaire les activités liées aux animaux de compagnie d’espèces domestiques relevant du IV de l’article L. 214-6 du code rural et de la pêche maritime
Le fait de priver de nourriture et d’abreuvement un animal domestique est reconnu cruauté passive conformément à l’Article R214-17 du Code Rural.
« Il est interdit à toute personne qui, à quelque fin que ce soit, élève, garde ou détient des animaux domestiques de priver ces animaux de la nourriture ou de l’abreuvement nécessaires à la satisfaction des besoins physiologiques propres à leur espèce et à leur degré de développement, d’adaptation ou de domestication »

Référence : Legifrance, arrêté du 3 avril 2014
Cela étant, je ne peux qu’être favorable à une limitation de la prolifération des chats de rue, ne serait-ce que pour leur confort de vie, mais par stérilisation (des femelles plus que des mâles, logiquement).
Une population active croît très rapidement et la régulation naturelle n’est pas sans douleur.
2 puis 3 5 8 13 21 34 55 89 beaucoup beaucoup trop ;) Et encore ici ce n’est que la suite mathématique de Fibonacci, une portée peut compter bien plus de deux châtons.

miaowww Auteur

Super admin réseau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.